loft

Acquisition, comment négocier son taux ?

L’achat d’une maison, d’un appartement ou un projet de construction de maison (terrain + construction) implique de solliciter un prêt immobilier mais comment identifier le bon taux et surtout dans quelle mesure le négocier ? On vous apporte de précieux conseils à ce sujet.

La négociation désormais indispensable

Vous avez pour projet d’acheter un bien immobilier mais la finance n’est pas votre fort ? Il y a des conseils à connaître et à suivre pour éviter de faire des erreurs et surtout d’obtenir son financement au meilleur taux. Un taux mal négocié, c’est des mètres carré en moins et surtout un coût plus important pour l’acquéreur, autant donc éviter ces mauvais choix en ayant connaissance des pratiques des banques. La première information utile est de savoir que la négociation est désormais ancrée au sein de toutes les banques, les conseillers financiers vont désormais systématiquement proposer un taux un peu plus élevé pour essayer de faire une meilleur marge, si le client ne dit rien, tant mieux, s’il se manifeste, alors on baisse légèrement le taux pour le rassurer.

Cette pratique est donc quasiment systématique, sauf pour les très bons connaisseurs, il faut donc négocier son taux et ne pas hésiter à faire jouer la concurrence si nécessaire, certains sites comme Habitaux étant spécialisés dans ce domaine. Pour avoir un point de repère, il faut se baser sur les taux moyens communiqués par les médias ou encore par Credit Logement, qui propose son propre baromètre des taux de prêt immobilier, avec la moyenne nationale par mois comprenant la durée de remboursement choisie.

Faire jouer la concurrence

La banque où sont domiciliés vos comptes ne sera pas toujours celle qui vous propose les meilleurs taux, tout simplement parce que vos comptes bancaires sont déjà au sein de l’agence et qu’il suffit à l’agence de faire un petit geste sur le taux proposé pour vous convaincre de signer votre prêt immobilier, même si ailleurs le prêt immobilier est meilleur. Ce sont les banques concurrentes qui vont dérouler le tapis rouge car elles souhaitent avant tout vous faciliter la tâche, elles vont se charger du changement de domiciliation et vont vous proposer un taux plus bas, avec parfois même une assurance emprunteur imbattable (voir le dossier référence sur Immobilier Hebdo).

Ces offres peuvent permettre à sa banque de s’aligner mais là encore, cette dernière aura une limite en dessous de laquelle elle ne vas pas aller, il faut donc identifier le point de non-retour et ne pas trop négocier, surtout si les taux remontent par la suite. Bon à savoir : lorsque la banque vous fait une proposition de taux, ce dernier est bloqué jusqu’au financement, donc pas de risque de le voir remonter si les taux remontent, c’est l’avantage de signer une offre de contrat de crédit. Enfin, vous disposez d’un délai de réflexion de jours, vous permettant de revenir à tout moment sur votre décision et de signer ailleurs, le cas échéant.