En quoi consiste la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière est l’ensemble de dispositifs mis en place par le gouvernement dans le but d’inciter les contribuables à investir dans l’immobilier. Lorsqu’ils investissent, ils ont droit à des avantages fiscaux dont la valeur est proportionnelle à leurs investissements et à la durée de leurs engagements. Ce qui leur permet de réduire considérablement le montant de leurs impôts. En quoi consiste cette défiscalisation ? Explications.

Qu’est-ce que la défiscalisation immobilière ?

La défiscalisation immobilière est une opération qui consiste à se constituer un patrimoine immobilier. En investissant dans des logements locatifs, le contribuable est en mesure de récupérer une partie de son investissement grâce aux avantages fiscaux que cela lui rapportera. Pour plus d’informations sur les avantages fiscaux de la défiscalisation immobilière, rendez-vous sur Assurément Fiscal. La défiscalisation dans l’immobilier est une initiative de l’État qui a pour but d’inciter les contribuables à investir dans des logements en vue de les louer, et ce dans l’objectif d’accroitre l’offre sur le marché de l’immobilier. En effet, il est difficile pour certains profils de locataire d’accéder à des logements et c’est notamment le cas des foyers aux revenus modestes, des seniors ou des étudiants. Voilà pourquoi certains dispositifs sont destinés exclusivement à ces profils-là. D’un autre côté, la défiscalisation immobilière a également pour but la préservation des bâtiments considérés comme faisant partie du patrimoine architectural du pays. Leur rénovation ouvre donc aussi droit à des avantages fiscaux. Accordés par l’État, ces avantages réduisent de manière considérable le montant d’impôt sur le revenu de l’investisseur pour une période déterminée.

Quels sont les investissements immobiliers pour défiscaliser ?

Les contribuables disposent d’un large choix d’investissements immobiliers défiscalisants. Parmi les dispositifs les plus courants, on retrouve la loi Pinel qui prévoit une réduction d’impôt dans le cadre d’un placement dans des biens locatifs non meublés destinés à des familles en difficulté. Dans la limite de 300 000 euros, l’investisseur peut prétendre à une réduction d’impôt pouvant atteindre 21% de son investissement. La loi Cosse quant à elle prévoit une déduction d’impôt sur le revenu susceptible d’atteindre les 80% des investissements si le contribuable loue son bien à un prix nettement inférieur à celui du marché. Ce dispositif a été établi dans le but de lutter contre la vacance de logements dans des zones à fortes demandes. D’autres dispositifs sont disponibles, par exemple la loi Censi-Bouvard, Malraux ou la loi Girardin. Les conditions d’éligibilité ne sont toutefois pas les mêmes et les avantages obtenus diffèrent d’une loi à l’autre.

Pourquoi simuler sa défiscalisation ?

Il peut être difficile de se repérer parmi le nombre de dispositifs de défiscalisation immobilière disponibles. En effet, les conditions d’éligibilité sont différentes d’une loi à l’autre. C’est pourquoi il n’est pas évident de trouver celle qui correspond le mieux à sa situation. Par chance, les simulateurs de défiscalisation en ligne sont capables de vous orienter vers la solution la mieux adaptée. Il vous suffit de remplir un questionnaire et l’outil s’occupe du reste. En quelques minutes, vous aurez devant vous les solutions envisageables, les conditions qui devront être remplies pour y accéder ainsi que les avantages que vous serez en mesure d’obtenir en fonction de la durée de votre engagement.