Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » Rachida Dati : Une ambition française par Lionel Cottu

Rachida Dati : une ambition francaiseRachida Dati revient sous les feux de l’actualité, avec la sortie demain, du livre de Lionel Cottu : Rachida Dati : Une ambition française, livre entièrement consacré à Rachida Dati… C’est vrai que Paris Match en parle peu et qu’on ne connait pas bien sa bio et ses diplômes….

Vous avez peut-être aperçu Lionel Cottu sur le plateau de France Europe Express sur France 3 ou vous avez entendu parlé de son livre précédent : Présidentielle 2007 : pour qui voter ?… Ici, il fait un portrait élogieux de la Garde des Sceaux, "symbole", selon lui, de la "deuxième génération d’immigrés", et dont l’histoire justifie l’"ambition dévorante".

Cette histoire, c’est celle de Rachida Dati, Garde des sceaux et Ministre de la Justice. Première femme issue de l’immigration à obtenir le portefeuille d’un ministère régalien. De Saint-Rémy, non loin de Chalon-sur-Saône, à la place Vendôme, Rachida Dati a gravi les échelons avec énergie et volonté. Les portes du succès ne se sont pas ouvertes facilement. Audace, intelligence, pugnacité pourraient être les maîtres mots qui caractérisent cette femme de 41 ans, deuxième d‘une lignée de douze enfants, de père marocain et de mère algérienne. C’est le portrait d’une femme qui a su s’entourer de pygmalions : Simone Veil, Jacques Attali, Marceau Long (ancien président du conseil d’État), Albin Chalandon, (ancien Garde des sceaux), et bien sûr, Nicolas Sarkozy. Mais avant tout, cette biographie est le portrait d’une self-made woman. Rachida Dati sait que son salut passe par son travail. Oser. Toujours oser. C’est son leitmotiv. On l’a crue un moment « la beurette de service » pendant la campagne présidentielle. Elle s’en est toujours défendue voulant montrer, comme une revanche qui lui donne sa force, qu’elle n’avait pas volé sa place. Être légitimée par elle-même, pas seulement par des personnalités bienveillantes. C’est chose faite.

Pour écrire ce livre, Lionel Cottu a rencontré des personnalités comme Simone Veil ou Bernard Kouchner, mais pas Jacques Attali, ni Michel Dobkine, l’ex-directeur de cabinet de la garde des Sceaux… démissionnaire…

Lui même n’a même pas rencontré l’intéressée pour écrire ce livre… Lionel Cottu : un admirateur ?

Commentaires fermés