Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » La grève dure en Guadeloupe

Grève en GuadeloupeCela fait déjà une semaine que les syndicats de Guadeloupe, font une grève générale qui paralyse de plus en plus l’île. Hier, à l’issue d’une première réunion de négociation avec le patronat, l’Etat et les élus, les grévistes ont décidé de "maintenir et amplifier" la mobilisation.

Le Collectif contre l’exploitation outrancière ("Liyannaj kont pwofitasyon", LKP) demande une augmentation salariale de 200 euros pour tous, ce qui pourrait être possible vu que la loi permet une augmentation différenciée du Smic en outre-mer. Le patronat demande, lui, la généralisation en Guadeloupe d’une TVA à taux zéro, comme c’est le cas en Guyane.

En raison des problèmes d’approvisionnement en carburant, la circulation des voitures est très limitée : les 115 stations-services de l’île sont fermées, 13 d’entre elles sont réquisitionnées, pour livrer les clients et services prioritaires. L’activité économique tourne au ralenti car les stocks des magasins s’épuisent, les annulations dans l’hôtellerie de tourisme se multiplient, les séjours des vacanciers s’écourtent, etc… L’économie va souffrir. Voici le témoignage d’une instit’ de Guadeloupe :

Nous voici au "chômage" depuis 8 jours. En effet c’est la grève générale en Guadeloupe mais ça, aucune radio ou TV n’en parle!!!! Il y a une semaine les stations essence ont fermé, le lendemain, grève. Nous sommes allés bosser mais on nous a fait comprendre que c’était une mauvaise idée. Le mercredi renforcement de la grève, jeudi on retourne à l’école, les esprits commençaient à chauffer et l’IEN nous a demandé de fermer nos écoles par précaution (en plus on n’a plus d’essence). Vendredi on a su que l’école était cadenassée…. Sinon les magasins commencent à voir la fin de leurs réserves, certains sont fermés. Les boulangeries manquent de farine, on coupe l’eau, l’EDF. Du vandalisme commence : réservoirs siphonnés, poteaux arrachés, vitrines caillassées, centres culturels incendiés. Les touristes s’enfuient car les hôtels ferment et les bateaux de croisière n’accostent plus. Et cependant pas une info circule sur nos ondes!!!!! Je compte sur vous pour faire circuler nos news de Gwada. Cependant, le soleil reste présent ainsi que la douceur du climat donc on essaie de rester serein…

Allez, un Ti’Punch, en attendant…

2 Commentaires

  1. Arnaud dit :

    Oui je suis en Guadeloupe et la situation est lamentable. Les discussions pour mettre fin à la grève n’avance pas. La vie est particulièrement difficile en ce moment pour l’ensemble des Guadeloupéens. 2 semaines de grève générale, pas toujours d’eau ni d’électricité…

  2. La Mangouste Folle dit :

    Situation difficile en Guadeloupe effectivement…d’autant plus que le conflit social est phagocyté par des organisations xénophobes qui , malheureusement, trouvent leur échos auprès des jeunes qui ont bien du mal à envisager un avenir serein en raison d’une politique de formation et d’emploi qui, il est vrai, bordaille les pratiques néo-colonialistes. Ceci étant dit, les guadeloupéens, des échos réguliers que j’en ai, font preuve, comme devant toutes difficultés, de beaucoup de solidarité.
    Le plus triste, c’est le manque d’infos en métropole… le silence est de mise dans la majorité des médias. Qu’en penser?
    Allez, rien ne sert de polémiquer, souhaitons leur "pli fos", tout va s’arranger!