Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » Inflation masquée dénoncée par 60 millions de consommateurs

60 millions de consommateurs et inflation masquéeLe numéro d’octobre 2008 du magazine 60 millions de consommateurs sera en kiosque jeudi 25 septembre, et on sait déjà qu’il va révèler la pratique de "l’inflation masquée" par des fabricants de produits alimentaires qui utilisent des astuces pour cacher au client la hausse des prix de certains articles : "Comment augmenter le prix au kilo, sans que cela se voie sur l’étiquette ? C’est simple, il n’y a qu’à modifier le poids du produit !"

Dans le dossier de 60 millions de consommateurs, un chef de produit de l’industrie agroalimentaire dit : "Au début de l’année, tout le monde a cogité pour anticiper les hausses des matières premières comme le blé et le lait", "sur certains produits, décision a été prise de changer de grammage plutôt que d’augmenter le tarif unitaire". C’est clair, alors que chez Danone, on dit qu’ils ont voulu se conformer aux nouvelles habitudes de consommation des gens ! Mon oeil !

Les exemples que cite le magazine sont passés totalement inaperçus pour le consommateur : le paquet de biscuits Prince de LU ne pèse plus que 300 grammes, contre 330 avant l’été, le pot de fromage blanc Jockey de Danone est passé de 1 kilo à 850 g, les petits pots ont perdu 10 g, comme les Danette vendues en paquet de 16, nouveau packaging pour la bouteille d’une vinaigrette Amora qui perd 50 ml, du sucre en poudre désormais vendu en sachets plastiques de 750 g au lieu des boites traditionnelles d’1 kg, etc…

Mais ce n’est pas tout, une autre pratique qui serait "surtout l’apanage des premiers prix ou du hard discount" consisterait à changer la recette : par exemple, des yaourts sont devenus beaucoup plus liquides ; avec la hausse du prix du lait, ils pourraient être coupés avec de l’eau !

Notre secrétaire d’Etat à la consommation, Luc Chatel, ne se dégonfle pas et dit que ces méthodes ont "toujours existé" et que "c’est parce que ça a toujours existé que les pouvoirs publics se sont saisis de cette question (…) et que nous exigeons de faire figurer sur les emballages le prix au kilo ou le prix au litre". Quelle honte !

1 Commentaire

  1. tessy dit :

    Le prix du baril de pétrole ne cesse de baisser, vous avez vu le prix à la pompe? On se moque des automobilistes, il faudrait dénonçer ces comportements haut et fort, mais bizarrement je n’entends presque rien! voire très peu et pourtant je crois que ça mériterait un grande et forte campagne pour dénonçer de telles pratiques; Du moins c’est mon avis.