Le kilométrage en leasing : ce qu’il y a à savoir

Voici maintenant plusieurs années que le leasing rencontre beaucoup de succès en France en particulier auprès des jeunes. Mais qu’en est-il réellement du kilométrage ?

Le principe du kilométrage

Vous désirez être le propriétaire d’une Dacia ? Que ce soit pour une LDD ou une LOA, renseignez-vous sur  Leaseur. Sinon, l’un des inconvénients de crédit-bail est la limitation en matière de kilométrage. Lors de la signature du contrat, un plafond kilométrique est en effet fixé par le bailleur. De son côté, le locataire s’engage alors au respect de cette règle sous peine de payer des pénalités.

Ce plafond est fixé annuellement. La limite autorisée est généralement de 10 000 kilomètres. Ainsi, comme un contrat de leasing dure habituellement 36 mois, au moment de restituer l’automobile, le conducteur ne doit pas parcourir plus de 30 000 kilomètres. Pour cause, dépasser ce seuil baisserait la valeur de la voiture dans la mesure où le concessionnaire ou l’automobile sera mise en vente plus tard.

L’ajustement du plafond de kilométrage

LOA ou LDD, dès lors que les forfaits kilométriques mentionnés dans le contrat sont dépassés, l’automobiliste devra les payer à son bailleur. Et à titre informatif, le tarif moyen pratiqué est de 15 centimes d’euros le kilomètre. Fort heureusement, cette situation peut-être parfaitement évitée. Les 10 000 kilomètres sont effectivement seulement des forfaits.

Il est tout à fait possible d’ajuster vos kilomètres en fonction de vos besoins. Mieux, si nécessaire, vous pouvez même opter pour un kilométrage illimité. Ces contrats seront cependant de courtes durées et ne sont proposés que pour la journée, pour la semaine ou pour le mois. Enfin, il est important de souligner que plus le plafond de kilométrage est élevé, plus le leasing coutera cher.

Ajouter un commentaire