Construire une terrasse : quelle assurance ?

Maintenant que les plans de votre terrasse sont finis, il ne vous reste plus qu’à vous renseigner sur la garantie décennale, une couverture nécessaire à sa construction.

L’assurance décennale est obligatoire

Si l’on se réfère à Décennalement, la terrasse fait partie des constructions qui sont couvertes par la garantie décennale. Si vous faites donc appel à un professionnel pour ces travaux, assurez-vous bien que le prestataire dispose de ce contrat d’assurance. D’ailleurs, il est à signaler que même si le devis a déjà été validé, vous pouvez refuser de commencer le chantier tant que l’entreprise ne justifie pas ce document.

Vous pouvez même vous adresser à un autre professionnel dans le cas où c’est nécessaire. Mais en quoi consiste cette garantie ? S’étalant sur une période de 10 ans, plus précisément à partir de la date de réception des travaux, l’assurance décennale prend en charge les malfaçons et les vices cachés qui peuvent éventuellement survenir sur votre terrasse.

Les dommages couverts par cette couverture

En cas d’absence de cette assurance, dans la mesure où c’est le prestataire qui doit lui-même payé les réparations, il y a de fortes chances que vous deviez attendre longtemps avant que les travaux ne commencent. Toutefois, à titre informatif sachez que l’absence de la garantie décennale est passible d’un an d’emprisonnement ferme, ainsi que d’une amende de 75 000 euros.

Enfin, concernant les dégâts qui sont concernés, l’Article 1792 du Code Civil est très précis là-dessus à savoir tous les vices qui affectent la solidité de votre terrasse dont notamment le défaut d’étanchéité ou le risque d’effondrement. Il en est de même aussi pour les isolations thermiques qui ne sont pas aux normes et les infiltrations d’eau.

Ajouter un commentaire