Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » L’Arche de Zoé, les dessous d’une affaire d’Etat ou embrouille mythomane ?

Eric Breteau sort un livreSorti de prison depuis une semaine, Eric Breteau donne une interview au Figaro dans laquelle il indique qu’il s’apprête à publier, à la fin du mois, un ouvrage écrit en captivité, intitulé : "L’Arche de Zoé, les dessous d’une affaire d’Etat", chez Plon.

Eric Breteau a indiqué sur France Info ne pas regretter le rapatriement avorté de 103 enfants africains en France qui l’ont conduit en prison pendant plusieurs mois et assuré qu’il "le referait parce qu'(il) veut faire bouger la cause du Darfour".

Il indique vouloir porter plainte contre Rama Yade, la secrétaire d’Etat aux Droits de l’homme, pour diffamation ainsi que pour atteinte à la présomption d’innocence, puisqu’elle avait, devant l’Assemblée nationale, prétendu qu’elle n’était pas au courant de cette opération, la qualifiant d’"illégale" et d’"irresponsable".

Il prétend avoir été reçu par un conseiller politique de Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères, et un conseiller de Nicolas Sarkozy, ajoutant qu’il "était même prévu que, le 25 octobre, Cécilia Sarkozy et Rachida Dati se déplacent en personne pour accueillir les 103 enfants à l’aéroport de Vatry".

Il remet en cause Bernard Kouchner, "parfaitement au courant de notre opération" ainsi que Catherine Pégard, "une conseillère très proche du président Nicolas Sarkozy" dont il affirme avoir rencontré l’assistant.

Rachida Dati a aussitôt démenti : "C’est totalement faux et infondé", ajoutant : "Je ne connais pas ce monsieur, je ne l’ai jamais rencontré".

Curieuse histoire : qui dit la vérité ? A suivre…

Commentaires fermés