Buzz | Links | Contact

Accueil » Internet » La liberté d’expression sur internet comparée à la presse collaborationniste !

Carla compare internet à la presse collaboL’Express publie aujourd’hui la première interview de la nouvelle épouse du Chef de l’Etat. L’interview a été bien travaillée, mais une phrase fait déjà des étincelles…

Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire, ami de l’épouse du chef de l’Etat et auteur de l’entretien lui demande : Le président a porté plainte pour faux, usage de faux et recel à la suite de la mise en ligne sur le site d’un hebdomadaire d’un SMS présumé : est-ce le début d’une attitude agressive envers les médias?

Dans sa réponse, la Première Dame de France dérape : "La plainte justifiée de mon mari n’est pas contre un organe de presse, bien sûr, mais contre les "nouveaux moyens de désinformation". Internet peut être la pire et la meilleure des choses. A travers son site Internet, Le Nouvel Observateur a fait son entrée dans la presse people. Si ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu’en aurait-il été des dénonciations de juifs ?"

Michel Labro, le directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, a réagi sur le site de Rue89 : "On ne joue pas avec ce genre d’affirmation", et il ajoute que l’interprétation de la nouvelle première dame de France est "parfaitement hallucinante, assez incroyable et pathétique", bref "parfaitement imbécile".

Immédiatement, l’intéressée a réagi en faisant parvenir à Christophe Barbier le texte suivant : "Dans l’édition d’aujourd’hui, 13 février 2008, L’Express me consacre une longue interview, au cours de laquelle j’ai comparé, à tort, les méthodes employées dans les sites Internet avec celles employées par la presse collaborationiste. Si j’ai pu blesser quelqu’un, j’en suis extrêmement désolée. J’ai juste voulu dire tout le mal que je pense de ces attaques ad hominem, qui dégradent l’information. Et le danger potentiel qu’elles représentent."

J’espère qu’elle se rend bien compte qu’elle a fait une bourde, car la liberté d’expression que permet internet à tout un chacun représente un progrés formidable, y compris pour la démocratie ! Qu’elle s’emploie à faire de son mieux, à l’avenir !

1 Commentaire

  1. Ludo dit :

    C’est le probleme de cette génération puerile de soixante huitard et qui n’a pas risquer sa vie pour défendre la liberté… Non seulement la génération des 30 glorieuses n’a pas risquer sa vie mais en plus elle est nulle en histoire… Les soixantes huitards sont des revoltionnaires hasbeen et pour cause quand on a le plein emploi et qu’on connait pas le chomage… Pour moi enfant de la génération mitterand j’ai envie de se sortir la boit a giffle car leurs utopies de soixante huitards c’est ma génération qui les payent.