Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » Eric Besson, le traître heureux…

Eric Besson, traitreFrançois Hollande disait de lui récemment : "Besson est dans une logique, il va jusqu’au bout, il l’assume, c’est le traître heureux. Laissons-le à son bonheur". Effectivement, quoi faire, quoi dire, quoi penser de plus de ce type qui a élevé la traîtrise à son paroxysme : passer du socialisme au sarkozysme, ce n’est pas rien !

C’est tout de même effarant et effrayant pour l’image des hommes politiques… Après tout, seraient-ils tous capables d’un même retournement, d’un même manque de respect vis à vis de nous, citoyens et électeurs ? Sarkozy, malin, a su faire de Besson, l’archétype de sa stratégie d’ouverture :

– en 1993, Eric Besson entre au Parti Socialiste et en intégre la direction en 2000, comme secrétaire national à l’Emploi, puis à l’Economie à partir de 2005.
– il publie un rapport intitulé "L"inquiétante rupture tranquille", dans lequel il parle de Nicolas Sarkozy, candidat à la présidentielle, comme un "néoconservateur américain à passeport français"…
– 14 février 2007 : démission de son poste de "Monsieur Economie" du PS et départ du PS, suite à un désaccord avec Ségolène Royal, candidate à la présidentielle.
– mars 2007 : il publie "Qui connaît Madame Royal ?", dans lequel il condamne le populisme et la démagogie de la candidate socialiste.
– premier tour des élections présidentielles : il se rallie à Nicolas Sarkozy, "Je suis un homme de gauche qui va soutenir et voter pour un homme qui se revendique de droite".
– 18 mai 2007 : Nicolas Sarkozy, devenu Président de la République le récompense en le nommant secrétaire d’Etat à la Prospective et à l’Economie numérique.
– 15 janvier 2009 : il est promu, à la place de Brice Hortefeux, Ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, un ministère emblématique du sarkozysme, très décrié par la gauche. Eric Besson doit prochainement prendre sa carte à l’UMP et devenir secrétaire général adjoint auprès de Xavier Bertrand. La boucle est bouclée.

Finalement, gauche et droite n’apprécient pas vraiment ce garçon, faire-valoir de Sarkozy…

5 Commentaires

  1. mabylone dit :

    J’avais posté un commentaire sur votre plaidoyer à charge contre Eric Besson, vous ne l’avez pas édité, certainement qu’il n’allait pas dans votre sens. Je vous prie de bien vouloir excuser ma naiveté, je croyais que votre blog était un blog sur lequel on pouvait exprimer des idées.

  2. Buzzy dit :

    Désolée, mais ça ne devait pas être sur ce blog ou alors tu as fait une fausse manip mais rien n’a été censuré.

  3. le cogneur dit :

    Pour une tête,monsieur Besson en a vraiment une.
    Le "retournement de veste" est une habitude vielle comme le monde.
    De nos jours c’est facile d’être "faux cul.

  4. zimmervinc dit :

    le traitre heureux doit ne pas pouvoir se regarder dans la glace le matin il se ferait peur !!!!!!quel honte pour 1 homme politique de trahir à ce point ses idéaux et sa famille tout ça pour 1 poste ça me dégoutte et grâce à vous m Le traitre besson il n y aura bientôt plus d electeurs

  5. mustam dit :

    qu’attendez-vous de quelqun qui a abandonner sa famille,femme et enfants ,d’un mariage qui a duré trente ans,cette facon de retourner sa veste et géneralement pratiquée par ceux qui ne pensent qu’eux,apres moi le déluge,que cette pauvre famille va au diable,donc,il fallait s’y attendre,car son origine lui permet de faire ce qu’il avait fait,c’est bizard,quiter le PS pour aller bosser pour la droite.