Buzz | Links | Contact

Accueil » Culture » L’expo Larry Clark interdite aux mineurs‎ : pour ou contre ?

Exposition Larry ClarckIl est bien difficile de répondre à cette polémique sans avoir visité l’exposition, première grande rétrospective en France de Larry Clark "Kiss The past Hello", que propose le musée d’Art moderne de la Ville de Paris du 8 octobre 2010 au 2 janvier 2011. Cependant, le fait – très rare – de l’interdire aux moins de dix-huit ans, suscite interrogation.

De nombreuses personnalités, notamment Les Verts, crient à la censure, indiquant qu’il aurait été plus judicieux d’afficher une mise en garde claire à l’entrée de l’exposition. Certes, mais on en revient au précédent de l’exposition "Présumés innocents" au CAPC de Bordeaux où les commissaires de l’exposition avaient été mis en examen. L’article 227-24 du code pénal prévoit que "Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d’un tel message, est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende lorsque ce message est susceptible d’être vu ou perçu par un mineur."… Et apprécier cela est très subjectif et dépendra du juge chargé de statuer. Du coup, on ouvre les parapluies et on se protège pour ne pas risquer d’avoir telle ou telle association puritaine ou de protection de l’enfant, sur le dos.

Au final, l’oeil de notre société devient de plus en plus conservateur, méfiant, prude et sans créativité ni expression. L’interdiction est l’ennemie de l’art et de la création.

Bien sûr, Larry Clark est connu pour ses films troubles sur les ados, ainsi que pour ses photos où le sexe, la violence et la drogue sont présents, mais il n’est pas question de faire l’apologie de certaines pratiques sexuelles ou des drogues dures. Un adolescent "grandissant normalement" connait ces problématiques des comportements déviants : il appartient aux parents de choisir ou non de les accompagner à ce genre d’exposition en en parlant préalablement ensemble. C’est aussi ça l’éducation, et c’est comme cela qu’ils deviendront adultes responsables, non ?

Rendez-vous dès le 8 octobre 2010 au MAM de Paris – 11, avenue du Président-Wilson, 75116 Paris. Tél. : 01 53 67 40 00, du mardi au dimanche de 10 heures à 18 heures. Nocturne le jeudi jusqu’à 22 heures.

2 Commentaires

  1. zaouet 12 dit :

    Bonjour,
    J’ai l’impression d’assister et ce tout les jours à une régression et à un retrecissement de pensée de la part de ceux qui nous gouvernent. Des décisions comme celles d’interdire une expo comme celle de Larry Clark me font hurler. Un avertissement à l’entrée aurait suffit. Pensez interdire l’accés à une expo a des ados qui parlent d’eux d’une certaine façon, c’est totalement contradictoire. On cache, on interdit, c’est Benoit 16 qui gouverne ou quoi ? La France devient de plus en plus puritaine et d’un grand conformisme bourgeois, J’aime pas ça…

  2. Hercule dit :

    L’homme à peur de regarder sa propre vie en face. Il préfère ghettoïser ses générations futures dans des dogmes affligeants. Il est donc légitime que l’on arrive à de tels comportements. Ne connaissant pas l’œuvre de cet artiste je me garderais de me prononcer sur celle-ci.
    En revanche, il est inadmissible qu’un homme, quel qu’il soit, puisse mettre en aliénation les cerveaux de ces congénères. Etablir les choix d’autrui, c’est le début de la dictature. Quelle sera la prochaine étape ?