Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » Bachelot fait trinquer les dégustateurs

Dégustation de vin interditeLes viticulteurs s’inquiètent devant le projet d’interdiction des dégustations gratuites, en passe d’être inscrit dans la loi dite Bachelot. Est-ce une réelle mesure efficace qui va s’attaquer à l’alcoolisme chez les jeunes ? Personnellement, je ne le crois pas un instant. D’ailleurs, pas grand monde le croit…

L’article 24 du texte a pour cible les open bar qui fournissent de l’alcool à volonté, cependant, les premières victimes seront les viticulteurs puisque les dégustations de cave, les dégustations lors des salons, des foires traditionnelles, des repas "vin compris", les stages d’initiation à l’oenologie etc… ne seront plus autorisés ! En effet, cet article prévoit l’interdiction "d’offrir gratuitement à volonté des boissons alcooliques dans un but promotionnel ou de les vendre au forfait".

Les viticulteurs qui vendent beaucoup aux particuliers font souvent un vin bien travaillé, de qualité (sinon, ils le vendraient à des négociants à un prix moindre). Ces ventes sont inévitablement et évidemment basées sur la dégustation permettant au client potentiel d’appécier les qualités du produit qu’il va acheter. Chacun sait qu’un Chinon peut n’avoir aucun rapport avec un autre Chinon !

Et quel rapport entre l’open bar d’une soirée étudiante et les journées portes-ouvertes d’un Saint Emilion ?! Pourquoi veut-on ainsi diaboliser le vin, en France ?! Si les pouvoirs publics veulent vraiment intervenir, ils feraient mieux de se pencher sur la contamination des vins par les pesticides, mais là, évidemment, ça risquerait de déranger les lobbys de l’industrie agro-alimentaire…

1 Commentaire

  1. lump dit :

    … cela devient lassant !!! de voir des gens parler pour ne rien dire . et mettre son nom derrière un projet de loi c’est plus de la politique mais bien un ego surdimensionner !!!