Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » La laïcité est bousculée, les sectes sont un non-problème…

Emmanuelle Mignon : les sectes sont un non-problémeL’hebdomadaire VSD publie aujourd’hui, une interview de la directrice de cabinet du président de la République, Emmanuelle Mignon, dans laquelle elle estime que les sectes sont "un non-problème" en France.

Parmi les extraits, elle déclare que "la lutte contre les sectes a longtemps permis de dissimuler les vrais sujets. Mais, en France, les sectes sont un non-problème". "La liste établie en 1995 est scandaleuse" (liste des "mouvements sectaires" de la Commission parlementaire d’enquête sur les sectes). "Quant à la Scientologie, je ne les connais pas, mais on peut s’interroger. Ou bien c’est une dangereuse organisation et on l’interdit, ou alors ils ne représentent pas de menace particulière pour l’ordre public et ils ont le droit d’exister en paix".

Elle informe que le gouvernement veut "transformer" la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), instituée auprès du Premier ministre, "en quelque chose de plus efficace et en finir avec le bla-bla". "A part publier des rapports annuels, la Miviludes ne fait rien". "l’idée serait de rattacher ce nouvel organisme au ministère de l’Intérieur, afin de collaborer plus étroitement avec les services de police. Le reste doit relever de la justice".

Dans un communiqué rendu public par l’Elysée, Emmanuelle Mignon dément : "Je n’ai jamais tenu les propos qui me sont prêtés par l’hebdomadaire VSD, selon lesquels les sectes seraient un non-problème en France"."Interrogée de manière informelle sur les positions du président de la République dans ce domaine, j’ai rappelé la position constante de Nicolas Sarkozy sur ce sujet".

Dans un communiqué, VSD indique : "La rédaction de VSD confirme que les propos cités dans l’entretien ont bien été tenus, dans le cadre de ce rendez-vous".

Le député PS de Paris, Jean-Christophe Cambadélis, s’est déclaré "profondément choqué" par ces propos qui "s’ajoutent aux ambiguïtés du chef de l’Etat sur le sujet qui, dans son livre La République et les religions dénonçait les "amalgames" entre les sectes et les "nouveaux mouvements spirituels". François Bayrou a jugé "infiniment troublants" les propos sur la scientologie d’Emmanuelle Mignon. Les réactions n’ont pas fini de pleuvoir !

1 Commentaire

  1. orange libre dit :

    Je ne souhaite pas à cette dame de tomber dans les manipulations mentales d’une secte.
    Ce sont des vies gâchées, détruites. Ce sont des familles cassées, des destins bafoués.
    Il faudrait que certains apprennent à réfléchir avant de sortir de telles bêtises. Mais cela semble être la mode au gouvernement en ce moment. Le p’tit gourou donne l’exemple!