Buzz | Links | Contact
Boutique de vente de bijoux en argent

Accueil » Culture » Les photos de pères nus supprimées d’une exposition à Bordeaux

Expo de pères nus censurée à BordeauxLe directeur du Musée d’Aquitaine à Bordeaux vient de faire enlever toute une série de photographies de l’exposition "Humain, très humain" qui doit s’ouvrir samedi 12 avril 2008 : des pères nus avec leurs enfants !

Décidément, la censure sur l’art et la culture fait l’actualité : après la censure d’une Compagnie de Théâtre par le maire de Cuers, voici une nouvelle censure décidée par "principe de précaution" vis à vis des problèmes de pédophilie ou d’inceste dont on entend parler…

Les 20 photographes qui ont participé à ce projet collectif rassemblant 500 photographies dénoncent une "hypocrisie", car différents thèmes sont abordés dans cette exposition, et aucun rejet n’avait été évoqué lors de la sélection des photos. Cependant, le litige qui avait explosé entre l’association La Mouette et le CAPC pour son exposition "Présumés innocents" est dans toutes les mémoires à Bordeaux.

Christian Delecluse, le photographe qui a fait ces clichés de pères nus avec leurs enfants, qualifie la censure dont il est l’objet d’"affligeant et dépitant". Ces photographies, réalisées entre 1993 et 1997, sont sorties dans un livre "Un tel père et fils" (éditions du cercle d’art), et ont déjà été exposées à la Fnac, sans problémes.

Christian Delecluse regrette qu’"on ne laisse même pas au citoyen le droit de se faire sa propre opinion, de trouver ça bien ou pas. Pour le bien public, tout ça est décidé à ta place". Il dénonce la "lâcheté" des responsables qui n’ont "aucun courage politique. Les représentants culturels préfèrent passer pour des cons plutôt que de débattre ou de risquer un procès".

Heureusement, une galerie privée a proposer d’exposer ces photographies. Mais quid de l’avenir de la politique culturelle publique en France ?…

Edit Buzzy 12/04/08 : A dix minutes du vernissage de l’exposition hier soir, le directeur du musée d’Aquitaine a finalement décidé de réintégrer les photos litigieuses de Christian Delecluse, et fait ré-accrocher dans l’urgence la série.

1 Commentaire

  1. borkmadjai dit :

    absolument abusé,

    mais bon dans notre société la censure est éffectuer à tous va…

    on à eu un très bonne exemple pendant le parcours de la flemme olympique..

    et si on devait vraiment appliquer le "principe de précaution" l’état devrait faire interdire la vente de clope (combien de gens tuer par la clope), d’alcool (combien de femmes tuer par leur marie bourré), de voiture (combien de gamin tuer par des chauffard), la télé (pour tous les films violent et hardcore quel peu diffuser)

    bref du grand n’importe quoi..

Déposer un commentaire