Buzz | Links | Contact

Accueil » Technologie » La banque continue sa mutation vers le numérique

Banque en ligne, services de paiement dématérialisé, dépôt de chèque à distance, les agences bancaires vont mal et les réseaux des grandes banques continuent leur mutation vers le 100% numérique ou presque, un profond changement pour les nouvelles générations.

La banque en ligne, le nouveau succès de la finance

On ne fait que parler de ça, la banque en ligne. Ces nouveaux services financiers proposent des frais réduits et la possibilité de gérer soi-même ses comptes, ses opérations alors qu’il fallait jusqu’ici contacter son conseiller, obtenir un rendez-vous et se dégager du temps pour pouvoir y aller… Aujourd’hui, les banques ont bien compris que leurs clients avaient de moins en moins de temps et de plus en plus de volonté à gérer eux même leurs finances, c’est justement ce que propose la banque dématérialisée. Conséquence, de nombreux réseaux comptes ferme des centaines d’agences à travers le pays, qui ne sont plus assez rentables et qui n’auront plus d’intérêt dès lors que leurs clients seront passé au tout numérique.

Une mutation pas si récente…

Si le compte bancaire numérique est récent, les services financiers dématérialisés ne le sont pas forcément car à titre d’exemple, le rachat de crédit a été l’un des premiers services dématérialisés depuis le début des années 2000. De nombreux ménages ont déjà réduit leurs mensualités sans quitter leur domicile, en conversant à distance avec un conseiller et en bénéficiant d’une offre de contrat de crédit. C’est simplement les outils qui ont évolués mais derrière l’inscription autonome à un compte bancaire comme celui de Boursorama par exemple (voir les étapes de l’inscription ici), il y a tout de même une validation humaine du dossier. Ainsi, tous les services financiers proposés par les banques vont être revus et intégrés dans des systèmes laissant plus d’autonomie au client, on parle bien évidement des applications mobiles, des sites internet et même des e-assistants ou robots, capables de tenir une conversation avec un usager pour résoudre un problème.

Vers une spécialisation des services

Si le numérique trouve facilement des adeptes, c’est essentiellement parce que la plupart des usagers bancaires privilégient un service personnalisé et c’est rendu possible avec l’internet d’aujourd’hui. L’accueil, le service dédié et surtout la personnalisation de toutes les étapes et de toutes les interactions avec l’usager constituent une réelle valeur ajoutée, un service apprécié et qui permet aux banques d’augmenter leur taux de concrétisation. Force est de constater que de nombreux services et entreprises vont créer autour des banques des services entièrement dédiés aux usagers, à l’image de certains sites web comme credit-sans-apport.fr qui propose de dénicher les meilleures offres de prêt immobilier pour les emprunteurs sans apport, un travail de fond pour une cible restreinte. Aussi, la sécurité des données va probablement créer de nouveaux services tiers puisque c’est le sujet le plus important, notamment quand on voit que les plus grandes bases de données au monde peuvent être sujettes aux piratages ou vol de données, à l’image de Facebook.

Commentaires fermés