Buzz | Links | Contact

Accueil » Sport » Violations des droits des travailleurs en Asie, chez Adidas, Nike, etc…

Pratiques sociales des équipementiers sportifsPlay Fair 2008 dénonce dans un nouveau rapport accablant les conditions de travail déplorables des ouvriers employés par les grands équipementiers sportifs.

Le rapport, intitulé "Surmonter les obstacles : mesures pour améliorer les salaires et les conditions de travail dans l’industrie mondiale des vêtements et chaussures de sport", montre que les violations des droits des travailleurs y sont toujours d’actualité, notamment dans les usines du géant Adidas, sponsor des Jeux de Pékin et de nombreuses sélections olympiques dont la sélection française…

Des ouvriers contraints de travailler 12 heures par jour, sept jours sur sept, dans des conditions insalubres et dangereuses, pour des salaires inférieurs de moitié au minimum légal : tel est le quotidien de ceux qui fabriquent en Chine les marchandises qui arborent les cinq anneaux, symbole de l’idéal olympique, celui d’une "société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine" selon la Charte Olympique…

La campagne internationale PlayFair 2008 a mené des enquêtes dans quatre usines chinoises accréditées pour fournir des produits officiels pour les JO de Pékin. Elle a recueilli de nombreux témoignages de travailleuses et travailleurs, qui ont fait état de graves violations de leurs droits.

Le collectif Ethique sur l’étiquette lance une pétition nationale appelant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) à user de son influence auprès du Comité international olympique (CIO) pour qu’il mette en œuvre des mesures concrètes pour lutter contre les violations des droits des travailleurs dans les entreprises qui fabriquent les produits estampillés JO.

La récente campagne de boycott des JO de Pékin ou de leur cérémonie d’ouverture reçoit un nouvel écho avec cette situation insupportable et contradictoire…

Commentaires fermés