Buzz | Links | Contact

Accueil » Culture » Photos de seins nus de Philippe Pissier interdites en Mail Art

Affaire Philippe PissierPhilippe Pissier est un artiste qui fait du Mail Art, c’est à dire des créations artistiques circulant à découvert par la poste et comportant une adresse et un timbre oblitéré. En Juin 2008, l’artiste envoie quatre cartes postales de sa création pour participer à une exposition de mail-art en Allemagne. Parmi celles-ci, l’une montre une jeune femme dont la bouche est entravée par une corde et qui porte trois pinces à linge accrochées à chaque sein. Le centre de tri postal dénonce les faits et la substitut du procureur de la République de Cahors ordonne une enquête préliminaire.

Convoqué à la gendarmerie, l’artiste apprend qu’il risque trois ans de prison et soixante-quinze mille euros d’amende pour trouble à l’ordre public et mise en danger du psychisme des enfants par une oeuvre pornographique ! L’affaire n’en reste pas là : le 3 juillet 2008, la brigade de recherche de Cahors perquisitionne à son domicile et emporte son ordinateur ainsi que quelques dizaines de ses œuvres.

Philippe Pissier attend donc aujourd’hui de savoir jusqu’où ira la justice : "Je suis majeur, les employés du centre de tri postal sont majeurs, le facteur est majeur et le destinataire est majeur. Je ne vois pas où est le problème."

Pour Maître Baduel, l’avocat de Philippe Pissier, la procédure est "totalement abusive, illégale". En effet, l’article 227-24 du Nouveau Code Pénal punit "le fait de fabriquer, transporter ou diffuser un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine … lorsque ce message est susceptible d’être vu par un mineur". On en est bien loin, dans le cas présent… Dans le passé déjà, plusieurs voix se sont élevées, pour que les œuvres artistiques soient explicitement exclues du champ d’application de l’article L 227-24 du Nouveau Code pénal afin que soient respectées les intentions du Législateur et pour protéger la création. Sinon, que penser de tous les enfants qui visitent le Musée d’Orsay et qui voient "L’origine du monde" de Gustave Courbet (photo) ?!… C’était l’illustration du faire-part de naissance de mon enfant, d’ailleurs !

Aujourd’hui, même la Ligue des Droits de l’Homme soutient la demande de modification de l’article 227-24 du code pénal. Visitez le blog de soutien de dessinateurs à Philippe Pissier ou envoyez un message au Comité de Soutien à Philippe Pissier, c/o Libraithèque "Le Droit à la Paresse", 68 rue Saint-James, 46000 Cahors, France. Tél. 05.65.22.01.51. Contact : Michel Guillaumin, 06.79.89.13.18. (miguillaumin@wanadoo.fr).

Commentaires fermés