Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » Jean-Luc Romero a une dent contre Christine Boutin et l’UMP

Romero condamne christine BoutinEn tant que président de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), Jean-Luc Romero a demandé que "le gouvernement se passe des services de Christine Boutin en cas de remaniement ministériel, à la suite de ses propos sur Chantal Sébire". A propos de la Ministre, elle n’est selon lui que la "représentante d’une droite méprisante, insensible à la détresse des hommes et des femmes de ce pays et à leur douleur". Il indique : "Christine Boutin a tenu dans l’indifférence générale, des propos scandaleux sur Chantal Sébire (…) alors qu’elle ne connaît absolument pas (son) dossier médical".

Hier, en effet, la ministre du Logement Christine Boutin, interrogée sur RMC, avait affirmé être "scandalisée qu’on puisse envisager de donner la mort à cette femme parce qu’elle souffre et qu’elle est difforme".

Selon Jean-Luc Romero, "oser qualifier Chantal de personne difforme est indigne de la part d’un ministre de la République, comme oser prétendre que l’esthétique de Chantal la pousse à demander la mort est aussi scandaleux que mensonger".

Chantal Sébire, mère de famille de 52 ans, originaire de Plombières-les-Dijon (Côte-d’Or), est défigurée par une maladie incurable, et demande à la justice le droit d’être euthanasiée par un de ses médecins.L’ADMD l’a soutenue et accompagnée.

Par ailleurs, à Paris, Jean-Luc Romero appelle au rassemblement autour de Bertrand Delanoë. "Au plan national, il estime que l’échec de l’UMP est mérité car elle a perdu son âme en soutenant Christian Vanneste condamné pour homophobie".

Je n’avais jamais compris, jusqu’à présent, ce que faisait cet homme à l’UMP…

1 Commentaire

  1. fabrice dit :

    Monsieur le président de l’A.D.M.D.

    En tant qu’adhérent dans votre association, les propos de Christine Boutin concernant le drame de Chantal Sébire que cette dernière est heureusement décédée, je bondis littéralement quand j’entends les propos de cette première.

    Les ministres devraient avoir plus d’intelligence et de coeur. J’adresse à l’A.D.M.D. et à vous même Mr Jean Luc Roméro mes plus profonds respects de sympathie et d’encouragement dans la lutte pour la dépénalisation de l’euthanasie.