Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » Sarkozy taclé par les électeurs de droite

Sarkozy critiqué par Le FigaroA propos de Sarkozy, des histoires de Frédéric Mitterand et de la nomination de Jean Sarkozy à l’Epad, The Economist écrivait ces jours ci : "Pourtant, même si l’on s’efforce de voir les faits sous un jour positif, l’impression de népotisme reste tenace" et la Tribune de Genève en rajoutait : "A aucun moment, il n’a senti le vent de la polémique se lever. Enfermé dans ses certitudes égotistes, il n’entend plus les rumeurs qui grondent et qui montent".

Voici que depuis ce matin, l’éditorial d’Etienne Mougeotte du Figaro, qui prend parti pour le président de la République, fait l’objet de tellement de commentaires durs et violents de lecteurs du quotidien de droite que les commentaires viennent d’être fermés…

"Comment un “journaliste” de votre expérience peut-il se comporter en carpette de la sorte ? … Vous seriez mieux à votre place dans un ministère de l’Information (façon Peyrefitte) que dans un grand journal de droite. Etre de droite, b…, ce n’est pas servir la soupe et encore moins servir de valet au pouvoir en place…"

"Est-ce le retour de la Pravda ! ? Comment peut-on autant se méprendre sur les réactions de son lectorat ? Vous n’avez pas fait votre travail de journaliste. Et ce d’autant plus que la devise de Figaro est (encore ? ) “sans la liberté de blâmer, il n’y a pas d’éloges flatteurs” !"

"Monsieur Mougeotte, cet éditorial fait honte à votre journal. Vous sous-estimez gravement la portée de cette affaire, notamment dans l’électorat de droite dont je fais partie."

"Lecteurs du Fig, la porte est grande ouverte ! Cet éditorial ferait rire, s’il ne donnait pas tant envie de pleurer. Une partie des électeurs de droite (au moins 51%- en tout cas de mon côté, pratiquement tous les moins de 50 ans qui ont voté NS sont ECOEURES) vous parle des valeurs de la droite, des fondements républicains qui sont bafoués et vous nous dites : assez joué, maintenant on se tait et on obéit ! ! ! ! Vous êtes le déshonneur du journalisme !"

Ce ne sont que quelques extraits à retrouver plus longuement sur le site Rue89 ou sur Le Figaro qui semble avoir réouvert le commentaires… sous la pression ?!…

Commentaires fermés