Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » La condamnation de Jamal Dati : excessive pour l’exemple ?

Jamal DatiHier, la cour d’appel de Nancy a rendu son jugement et a condamné Jamal Dati, le frère de Rachida Dati, Ministre de la Justice, à douze mois de prison ferme pour trafic de stupéfiants.

En février, le tribunal correctionnel de Verdun (Meuse), l’avait condamné à seulement 6 mois de prison avec sursis. Le ministère public avait fait appel, ce qui explique ce nouveau jugement.

Comment deux jugements peuvent-ils être aussi différents et disproportionnés : 6 mois avec sursis et 1 an de prison ferme ? Sachant qu’entre temps, l’accusé avait montré une volonté de réinsertion flagrante en trouvant notamment un travail, pour lequel son employeur était très satisfait, on peut vraiment se demander si la justice n’a pas voulu montrer sa totale indépendance par rapport au pouvoir politique. Si c’est le cas, elle en a sans doute fait un peu trop.

Comment ce gars – comme beaucoup d’autres d’ailleurs qui ne s’appellent pas Dati – peut-il maintenant ne pas replonger, être révolté contre cette justice à deux vitesses ? Il paye fort le fait d’être frère de la Ministre…

Commentaires fermés