Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » 4 mois fermes suite aux émeutes du dimanche 6 mai à Bastille

Romain a 29 ans. Après des études de droit et de journalisme, ce fan de musique est amené à travailler pour MCM, M6, Europe 2 TV et divers sites web musicaux. Musicien, bassiste dans un groupe de rock, il joue régulièrement sur Paris. Certainement pas un militant ou un casseur.

Domicilié vers l’hôtel de ville, Romain arrive place de la Bastille vers 22h avec 4 amis. Romain a été interpellé par un policier en civil qui a déclaré l’avoir vu envoyer 3 pavés en direction des policiers (sans blesser personne). Or les 4 personnes qui ont passé la soirée avec lui sont formels sur ce point : Romain n’a pas envoyé de pavé et ils sont prêts à en témoigner. Romain a effectivement ramassé un pavé et l’a gardé avec lui comme un « trophée ».

Mercredi 9 mai, comparution immédiate. Malheureusement, inutile de citer les témoins, pas le temps et pas la peine (selon l’avocat), alors même que ceux-ci étaient présents à l’audience. L’audience a ressemblé à du badinage de justice et a été vite expédiée. Une évidente présomption de culpabilité pesait sur Romain. Le salaire et le statut d’intermittent de Romain ont été mentionnés et on ne l’a pas pris au sérieux.Précisons que Romain a été humble, qu’il s’est exprimé clairement et s’est excusé de n’avoir pas saisi la gravité de la situation dimanche soir.

Au lieu du sursis ou des TIG qui étaient attendus, Romain a écopé de 4 mois ferme. Son cas a interpellé les journalistes présents au tribunal, certains ont pu relayer l’information nationalement. Il n’est pas seul à faire les frais et à servir d’exemple pour les émeutes du 6 mai. 39 majeurs et 12 mineurs ont été placés en garde à vue pour cette seule soirée (cf Le Parisien)

Au mauvais endroit, au mauvais moment, Romain a servi de bouc émissaire pour un événement dramatique qui le dépasse. Honnêtement nous aurions tous pu être à sa place et le voir repartir menottes aux poignets nous a profondément choqués.

Extrait de l’article de Fabienne Pietrus (journaliste) diffusé sur le site de la TéléLibre.

Commentaires fermés