Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » Dépression des personnes âgées : une réalité

Dépression des personnes âgéesCurieusement, il est rarement question de la dépression des personnes âgées, et pourtant c’est une réalité très fréquente. Sa particularité est souvent qu’elle va toucher des personnes qui n’ont jamais, durant leur vie active, été concernées ou affectées par un épisode dépressif : c’est aussi pour cela qu’elle passe souvent inaperçue ou qu’on refuse de la voir…Pourtant 5 à 30% des plus de 65 ans et 40% des pensionnaires de maisons de retraite seraient dépressifs

Vieillir, ce n’est sûrement pas drôle : se rendre compte que nos facultés physiques – ainsi qu’intellectuelles – diminuent a de quoi attrister, puis déprimer. Un hiver rude fait se succéder les virus, les rhino, etc, qui arrangent malheureusement tout le monde : le patient qui a un nom à mettre sur ses maux et le médecin généraliste qui a le sentiment d’avoir fait son travail. Mais, pourquoi demeure-t-il de plus en plus triste, de moins en moins causant, de moins en moins prêt à faire une activité, de plus en plus "noir" sur l’avenir ?…

C’est sans doute là que la famille, les enfants des personnes âgées, ont un rôle primordial à jouer… Ce médecin "de famille" ne fait pas son boulot, pourquoi lui dit-il au fil des consultations, qu’il doit "se booster", et que ça ira mieux ? Peut-on dire ça à un homme – qui fut très actif – âgé de 83 ans qui, petit à petit est en train de prendre le chemin d’un cercle vicieux qui semble l’emmèner tout droit, à un rythme décidé, vers la mort, lui qui ne cache pas en avoir très peur ?!

Non, assurément, ce médecin qui ne sait pas soigner la dépression devrait orienter cette personne âgée vers un confrère spécialisé. Et il a suffi que nous, les enfants, évoquions prudemment le fait qu’il faisait peut-être une "dépression" pour qu’il se sente presque rassuré, parce que compris sans doute. Rendez-vous sera pris aujourd’hui chez un psychiatre, par lui-même.

Commentaires fermés