Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » Le Paquet Fiscal et Sarkozy m’ont oubliée : la « farce » !

Sarkozy et paquet fiscalHier soir, Nicolas Sarkozy a réussi à faire accepter par Bruxelles que la France repousse à 2012 au lieu de 2010, le rééquilibrage des comptes publics, c’est-à-dire la dette, en invoquant l’empêchement du fait de la mise en œuvre en France du Paquet Fiscal !!! Là, je ne comprends plus : soit les dirigeants européens sont bêtes – ce que je ne pense pas – soit Nicolas Sarkozy est très très malin – dans le mauvais sens de la malignité.

Ce "Paquet Fiscal", dit TEPA (projet de loi pour le travail, l’emploi et le pouvoir d’achat), présenté aujourd’hui à l’Assemblée Nationale par Christine Lagarde, la ministre de l’Economie, coûtera à l’Etat "13,6 milliards d’euros en régime de croisière", selon ses déclarations. Je rappelle que ce boulet, non paquet, doit instaurer la défiscalisation des heures supplémentaires, la création d’un bouclier fiscal à 50 % et l’encadrement des parachutes dorés. Il est bien évident que tout cela profitera majoritairement aux contribuables les plus aisés.

Comble de la "farce", le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale Jean-François Copé a affirmé qu’avec le "paquet fiscal", "aucun contribuable n’était oublié", que ce projet allait "relancer la croissance et le pouvoir d’achat" et "concernait tous les Français".

Comment je fais ? J’ai un statut cadre, je peux toujours travailler plus sans gagner plus, je ne suis pas propriétaire car je suis famille monoparentale, je suis loin de payer 50 % de mes revenus en impôts et je ne me souviens pas avoir une clause concernant un quelconque parachute doré dans mon contrat de travail….

Le terme "Farce" convient bien, puisque déjà, des économistes, de droite comme de gauche, doutent de ces mesures pour relancer la croissance, et, à terme, faire baisser le chômage. Incroyable ! Je me demande ce que nous pouvons faire, nous, ceux qui ne sont pas d’accord ?!

Sur ce, Nicolas Sarkozy s’en est allé à Tunis pour une visite "d’amitié et de travail" au cours de laquelle il rencontrera le Président Tunisien Zine El Abidine Ben Ali, un exemple de démocrate !!!.

1 Commentaire

  1. Hervé dit :

    C’est ca !
    Nicolas et Ségolène se sont rencontrés aux Sables, et tout le monde a pris cela pour un requin …