Buzz | Links | Contact

Accueil » Insolite » L’amour et le sexe virtuel du Japon

L’ikemenbank : l'amour virtuel des japonaisesAu Japon, l’"Ikemenbank", ou "tirelire beau garçon" va sortir le 6 septembre 2008, permettant aux femmes de découvrir l’amour virtuel ! Il leur en coûtera 4.935 yens (29,6 euros)…

Cette tirelire électronique en forme de coeur et équipée d’un écran LCD permet de vivre une histoire d’amour virtuelle avec un personnage d’animation type Mangas. Cinq "modèles" d’hommes sont proposés : on choisit son "amoureux" et, dès qu’on met une pièce dans la tirelire, l’élu nous fait un commentaire flatteur, mais si on l’oublie pendant cinq jours, il disparaît en laissant simplement une lettre d’adieu.

Comme on sait que "les histoires d’amour finissent mal, en général", la romance a une fin programmée lorsque 100 pièces de 500 yens (3 euros) ont été accumulées dans la tirelire !

Bandai, l’unité de jouets de Namco Bandai Holdings, qui fabrique l’Ikemenbank, récidive en quelque sorte, puisqu’il avait aussi lancé en 1996, les fameux "Tamagotchi", représentant des animaux virtuels dont il fallait prendre soin.

Déjà bien placés dans la mise au point des robots sexuels, ces "super sex-toys" de demain, les japonais sont vraiment fans d’amour et de sexe virtuel !

Commentaires fermés