Buzz | Links | Contact

Accueil » Internet » Faire son vin de Bordeaux par internet

Cyber-vigneronCrushpad vient de lancer en France un concept qui fonctionne depuis 5 ans en Californie : des particuliers vont pouvoir créer leur micro-cuvée 2009, issue de prestigieuses appellations et parcelles bordelaises, via internet. Et ce, avec le soutien de professionnels : vigneron et consultants.

Vous définissez le type de vin souhaité, le cahier des charges de la cuvée (le choix des parcelles, le type de fermentation, le mode de vieillissement, la barrique, etc.), la personnalisation de la bouteille (création du nom de la cuvée et de l’étiquette, choix de la bouteille et du bouchon), puis soit vous participez activement à la préparation de votre vin en réalisant vous-même les différentes étapes stratégiques (vendange, tri, pressurage, dégustation, assemblage, mise en bouteille…), soit vous suivez à distance votre "tableau de bord" via le site internet pédagogique : Crushnet. Toutes les étapes clés et analyses y sont répertoriées, datées et commentées par les conseillers. A l’issue de la mise en bouteille, les néo-vignerons pourront alors prendre possession de leur cuvée !

Des propriétés viticoles des prestigieux terroirs de Saint-Émilion, Margaux, Haut Médoc font partie des vignerons proposés par la société de cyber-vignerons. Le coût de la barrique de 225 litres (300 bouteilles de 75 cl) varie en fonction des vignobles sélectionnés, oscillant entre 6 750 € et 9 000 € (entre 22,50 et 30 euros la bouteille).

Crushpad France cible principalement les pays européens et asiatiques consommateurs et amateurs de Bordeaux : Belgique, Grande Bretagne, Suisse, Scandinavie, USA, Allemagne, Japon, Hong Kong, Chine et la France bien sûr.

Est-ce que "accéder à un rêve en devenant vigneron" de cette façon est vraiment jouissif ? J’en doute fort…

1 Commentaire

  1. Freddo dit :

    Je connais Crushpad. L’erreur des médias est qu’ils se focalisent sur l’aspect web, quand dans mon expérience l’internet sert uniquement pour tenir le client informé a distance de l’évolution de son vin… car on ne peut pas être dans le chai tout les jours. Mais sinon, l’expérience est bien réelle de la sélection des raisins, aux choix dans la vinification et l’élevage de son vin, et… l’accès aux chai et la participation dans la vinification. En faite, on se mets très bien dans la peau du vigneron…