Buzz | Links | Contact

Accueil » Culture » La mort du Ministère de la Culture et du spectacle vivant

Intermittents et Christine AlbanelAlors que se déroulent les Entretiens de Valois, l’intersyndicale des agents du ministère de la Culture a appelé à la grève et à un rassemblement jeudi à 14 heures devant le ministère pour exprimer leur inquiétude sur la “menace de disparition du ministère de la Culture en tant que tel, de ses missions de service public et de l’avenir de ses personnels“.

Christine Albanel, ministre de la Culture, se dit “attentive à l’inquiétude“ qui se manifeste depuis quelques semaines devant les réformes à venir dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée cet été par l’Elysée où les missions du ministère seront regroupées autour de trois pôles : patrimoine, création, économie de la culture et démocratisation culturelle.

Pour 2008, les aides de 200 compagnies seront rognées de 4 à 6% et d’environ 17% pour celles de l’action culturelle (projets menés dans les écoles, hôpitaux, quartiers défavorisés, milieux carcéraux…).

Les Scènes Nationales auront les mêmes aides qu’en 2007. Plus personne ne programme puisqu’ils ignorent quel sera le montant des aides. Le Ministère renvoie l’ascenseur aux Dracs (Direction Régionale des Affaires Culturelles) qui ont elles-mêmes pour consignes de ne rien dire.

Le ministère de la culture est en train d’anéantir cinquante années d’aide publique culturelle. Cette politique met en péril la diversité culturelle de la France. On va au delà de la "culture du résultat" chère à Nicolas Sarkozy puisque des structures qui ont un large public sont aussi concernées par ces restrictions. Finalement, peut-être que le Times avait raison

Vous avez prévu d’aller au Festival d’Avignon cette année ou à d’autres festivals ? Attention, ils risqueraient bien d’être perturbés voire annulés…

Commentaires fermés