3 animaux sauvages que l’on peut rencontrer dans nos forêts

Le territoire français est connu pour la diversité des écosystèmes qu’il abrite. En ce sens, il bénéficie d’une riche biodiversité et plus particulièrement en ce qui concerne la faune sauvage. Lors d’une promenade en forêt, il est possible de rencontrer quelques espèces d’animaux sauvages emblématiques du pays, mais également de l’Europe. Qu’il s’agisse de mammifères, d’oiseaux, d’amphibiens ou de reptiles, nos forêts servent d’abri pour d’innombrables espèces. Nous en avons sélectionné trois pour vous.

Le chevreuil

Le chevreuil figure parmi les mammifères les plus emblématiques du continent européen. On le retrouve partout, sauf dans de rares pays comme l’Irlande, la Sicile ou la Corse. De la famille des cervidés, il s’agit d’un ruminant qui se nourrit exclusivement de bourgeons, d’herbes et de feuilles. En moyenne, le chevreuil mesure 110 cm de long et 65 cm au garrot. Il pèse environ 20 à 30 kilos à l’âge adulte. Parmi ses traits caractéristiques, on distingue un museau noir et des oreilles dressées. Contrairement à la femelle appelée chevrette, le mâle chevreuil dispose de bois entre ses oreilles. On retrouve cet animal en milieu forestier qu’il s’agit de forêt de feuillus ou de résineux. Toutefois, il est également possible de le rencontrer dans les prairies et les lisières de bois. Si l’on peut les observer dans la journée, on a plus de chance de les croiser au crépuscule. L’animal est discret. Il aura donc tendance à fuir tout contact humain.

Le Geai des Chênes

Le Geai des chênes est un oiseau de la famille des corvidés. Il fait son nid dans les arbres et ne s’en éloigne que rarement pour trouver de la nourriture. On le retrouve très fréquemment dans les forêts de feuillus et les forêts de conifères. Reconnaissable à son plumage coloré et sa tête rayée, cet oiseau est réputé pour être très intelligent. En effet, grand collectionneur de glands qui constituent son alimentation principale, il ne sélectionne que ceux qui sont matures et non parasités. D’une nature méfiante, il évite autant que possible le contact des humains. Il est donc rarement visible. Toutefois, il se fait souvent entendre. Durant la saison des amours, de mars à avril, il produit un son mélodieux destiné à séduire les femelles. Surnommé la sentinelle de la forêt, le Geai des chênes pousse un cri d’alerte en cas de potentiel danger. À ce moment-là, son cri n’a plus rien de mélodieux.

Le sanglier commun

Appartenant à la famille des suidés, le sanglier commun est un mammifère omnivore que l’on rencontre principalement dans les forêts, les steppes, mais également des zones boisées. Il se retrouve aussi partout en Europe à quelques exceptions près. On le reconnait à son pelage gris foncé et à ses pattes fines. Il est cependant doté d’une tête assez imposante et d’un long groin. Son alimentation est principalement composée de végétaux, de graines, de vers et de petits mammifères. Son activité préférée ? Se rouler dans la boue et se frotter contre un arbre. Pouvant être sociable, l’animal devient agressif dès qu’il se sent menacé.

Nos forêts sont peuplées d’espèces animales diversifiées dont les animaux comme le chevreuil, le sanglier commun ou le Geai des chênes ne sont qu’un aperçu. Beaucoup d’autres espèces intéressantes sont à découvrir dans ces espaces naturels.

Ajouter un commentaire