Buzz | Links | Contact

Accueil » Politique » L’extravagante Rachida Dati vue par Le Point

Rachida Dati extravagante dans Le PointL’hebdomadaire de droite, Le Point, sorti hier, fait sa couverture et publie un article intitulé "L’extravagante Mme Dati". Signé par le journaliste Denis Demonpion, l’article n’est pas tendre du tout avec la Garde des Sceaux : c’est même un réquisitoire en règle !

La conclusion donne le ton : "Des âmes charitables affirment qu’à l’heure de la curée, Rachida Dati, qui connaît les histoires de famille et du département des Hauts-de-Seine pour s’être occupée pendant quelque temps, en 2005, du secteur sensible des marchés publics, saura, le cas échéant, se rappeler au bon soin de son protecteur." Rachida Dati a été en 2004 et 2005 directrice générale adjointe du conseil général des Hauts-de-Seine alors que Nicolas Sarkozy en était président de 2004 à 2007, et il se trouve que plusieurs affaires judiciaires sont en cours d’instruction sur des malversations financières présumées en lien avec le conseil général… Il n’en a pas fallu plus pour que les élus socialistes du conseil général des Hauts-de-Seine demandent aujourd’hui l’ouverture d’une enquête judiciaire sur les informations dont disposerait Rachida Dati…

Le socialiste, Arnaud Montebourg s’étant étonné aujourd’hui que "depuis 24 heures, aucun démenti de Madame la Garde des Sceaux contredisant d’aussi lourdes affirmations ne soit parvenu à la presse", la polémique a enflé et Rachida Dati est sortie de son silence… Elle s’est dit "choquée" par cet article et les sous-entendus de sa conclusion "totalement faux", ajoutant à l’adresse du journaliste : "Je me permets de vous faire part de ma surprise, pour ne pas dire plus… Vous insinuez que je serais en mesure de faire un usage déloyal d’informations en lien avec mes fonctions de directrice générale adjointe des services au conseil général des Hauts-de-Seine. Ceci est totalement faux. Vous mettez gravement en cause mon honneur et ma probité. J’en suis d’autant plus choquée que j’ai toujours exercé dans une absolue confidentialité et dans le plus strict respect des règles déontologiques l’ensemble des fonctions publiques et privées qui m’ont été confiées."

Alors, quel sort sera réservé à l’extravagante Mme Dati après son accouchement ? Selon Le Point, "elle confie volontiers à des proches qu’après son accouchement, une nouvelle vie s’offrira à elle. Elle afficherait, dit-elle, le père de son enfant avec qui elle pourrait partir vivre à l’étranger". A suivre…

Commentaires fermés