Buzz | Links | Contact

Accueil » Société » Manifestation pour les droits des femmes le 17 octobre 2009 à Paris

Manifestation pour les droits des femmesA l’initiative du Collectif national pour les Droits des Femmes et Femmes solidaires, une manifestation pour les droits des femmes aura lieu le samedi 17 octobre 2009 à Paris, Place de la Bastille à 14 h 30. En voici l’appel :

"Depuis la fin du 19e siècle, et même avant, les femmes se battent pour accéder à l’égalité des droits. Le Mouvement de Libération des Femmes, mouvement social de fond, a bousculé la société contemporaine. De fait, grâce au caractère combatif et incisif du MLF, dans une période propice aux luttes sociales, l’égalité des droits a été obtenue. Égalité formelle des droits, oui, mais pas égalité réelle ! Les inégalités ne sont plus dans le code civil ou pénal parfois, mais sont encore bien présentes dans la vraie vie ! La liste en est connue : bas salaires, temps partiels, chômage, retraites inférieures, familles monoparentales, sont avant tout l’apanage des femmes. On peut compléter le tableau, de façon non exhaustive, par le peu de place accordé aux femmes dans la représentation politique ou par les violences qu’elles subissent.

Bref, le compte de l’égalité n’y est pas ! La crise financière, économique et sociale ne fera qu’aggraver la situation : ce sont toujours les plus fragiles qui sont encore plus fragilisés. Et quand on voit l’obstination d’un Sarkozy à démanteler la Fonction et les services publics, il y a de quoi s’inquiéter : les femmes doivent déjà par exemple, aux deux bouts de la chaîne, pallier les carences d’un véritable service public de la petite enfance et l’absence notable d’un service public national pour les personnes âgées.

Certes, le pays résiste, résistance dont nous sommes partie prenante, nous qui savons conjuguer lutte pour les droits des femmes et lutte pour le maintien des acquis sociaux. Mais nous ressentons le danger de voir la lutte pour l’égalité femmes/hommes passer au second plan au profit de la lutte contre les discriminations et pour la diversité, comme le prouve la disparition du Service pour les Droits des Femmes et de l’Egalité.

Pour éviter cette régression majeure, pour la reconnaissance de la lutte pour les droits des femmes, il nous faut réaliser l’unité. D’autant plus que les idées et les combats féministes ont cheminé. Ils irriguent actuellement les syndicats, les partis politiques de gauche et d’extrême gauche et ce depuis des années déjà. Seule cette unité, qui doit perdurer, pourra constituer un barrage réel à la régression de la situation des femmes, à la reconquête du lien social. La lutte difficile mais efficace des travailleuses et travailleurs sans papiers pour leur régularisation en apporte la démonstration.

C’est pour cette raison que nous vous appelons à construire ensemble une grande manifestation nationale pour les droits des femmes le 17 octobre prochain. Celle-ci sera notre apport commun à la reconquête du lien social, et constituera un élément de sortie de crise. Elle se déclinera selon six thématiques : liberté de disposer de son corps au travers notamment d’un véritable accès à l’avortement et la contraception , autonomie financière au travers de vrais emplois, de vrais statuts, des salaires décents et du temps pour vivre, dignité avec le vote et l’application de la loi-cadre contre les violences faites aux femmes et avec la reconnaissance des droits des lesbiennes, égalité dans la vie politique, économique et sociale, laïcité avec aucune ingérence des intégrismes religieux dans nos vies ou contre nos droits, solidarité dans la lutte pour les droits des femmes du monde entier et l’égalité pour les femmes étrangères en France."

Organisations signataires : AC !, ADOC (Association des objecteurs de croissance), AFIC, Alternative Libertaire, ANCIC, APEIS, APEL-Égalité, Assemblée des Femmes, Association Foyer International des travailleuses, Atalante Vidéos, ATTAC, AWSA-France (Arabian Women Solidarity Association), Association Droits des Femmes XXe, Caféministes de la nouvelle éducation populaire 26, CADAC, CLEF, Chiennes de garde, Choisir la cause des femmes, Collectif féministe contre le viol, Collectif de Pratiques et de Réfl exions Féministes « Ruptures », CGT, CGT-Jeunes, Collectif 13 DDF, Coordination Lesbienne en France, CQFD-Fierté lesbienne, EFIGIES, Espace Simone de Beauvoir de Nantes, FASE (Fédération pour une alternative sociologique et écologique), FASTI, FDFA, Fédération de Paris PS, Fédération IFAFE (Initiatives des Femmes Africaines de France et d’Europe), Fédération Léo Lagrange, Féminism Enjeux – Théâtre de l’Opprimé, Féministes Laïques Algériennes et Iraniennes, Femmes Libres, Femmes en Noir, Festival Femmes en Résistance, FGTE-CFDT, FIDL, FNSF, Forum Femmes Méditerranée, France Amérique Latine, FSU, Gauche Alternative 54, Gauche Unitaire, GRAIF, Homosexualités et Socialisme, IFE France, Intersyndical Service des Droits des Femmes et de l’Égalité, LDH, LFID (Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie), LMDE, Les Alternatifs, Les amis de la Commune 1871, Les Jeunes Radicauxde Gauche, Les Jeunes Verts, Les poupées en pantalon, Les Verts, Ligue de l’enseignement, Lutte Ouvrière, Maison des Babayagas, Maison des Femmes de Montreuil, Marche Mondiale des Femmes, Marches européennes, MDF de Paris, MFPF, Mix-Cité Orléans, Mix-Cité Paris, MJC, MJS, MNCP, Mouvement Jeunes Femmes, MRAP, Négar, NPA, Organisation de Femmes Égalité, Panthères grises France, Paroles de Femmes, Parti de Gauche, PCF, PCOF, Pluri-Elles Algérie, PPLD (Parti pour la décroissance), PS, RAJFIRE, Réseau Féministe « Ruptures », Rien Sans Elles, SOS Femme Alternative, SOS SEXISME, SUD Étudiant, SUD Santé APHP, UFAL, UGICT-CGT, UNEF, UNL, Union Syndicale Solidaires, Utopia.

1 Commentaire

  1. silvia dit :

    Attention,

    Nous baissons la garde depuis quelques années.
    il y à en France un recul, des acquis, concernant les Femmes.
    avec retour du pouvoir masculin. attention, il ont remis les femmes
    au foyer, les Francaises. sont les femmes d’Europe qui font le plus d’enfant, et C’est pas seulement un progrés social, ou une couverture
    sociale avancée, c’est aussi, parceque les femmes ne
    ne peuvent accéder à des situations de pouvoir.
    entreprises, banques, affaires, liberté, attention nous reculons…
    soyez vigilante, et imposez vous… soyons Forte!!!! ,résistons.

    Et construisons, dirigons, dans ce Pays de France.

    à Simone de Beauvoir.

    Cordialement

    silvia