Buzz | Links | Contact
Boutique de vente de bijoux en argent

Accueil » Politique » Un avion de plus pour Nicolas alors que les dépenses de l’Elysée explosent

Air Force One pour SarkozyNicolas veut son "Air Force One" ! Alors qu’il s’apprête à annoncer des réductions budgétaires dans la Défense Nationale, on apprend que le ministère de la Défense envisage d’acheter un Airbus A330-200 d’occasion de la compagnie Air Caraïbes qui dessert actuellement les Antilles à partir de la métropole, pour le transformer en avion présidentiel entièrement réaménagé pour les VIP !

Le chef de l’Etat a déjà à sa disposition six Falcon et sept Airbus, mais il n’est pas satisfait des deux A319 CJ, aménagés VIP, dont l’autonomie (moins de 7000 km) est jugée insuffisante. On croit rêver ! Le Canard Enchaîné avait annoncé, en février dernier que le président de la République souhaiterait disposer de l’équivalent de l’Air Force One, le Boeing 747 qui transporte le président des Etats-Unis… Finalement, le journal satirique avait raison !

Parallèlement, on apprend que les dépenses de l’Elysée ont augmenté de 8,4% en 2007 par rapport à 2006 pour atteindre 35,11 millions d’euros : progression "la plus forte depuis 2003"…

Selon René Dosière, député spécialiste du budget de l’Elysée, "l’arrivée de Nicolas Sarkozy se manifeste par une hausse trois fois et demi supérieure à celle des dépenses de l’Etat". Il relève trois postes de dépenses qui "explosent" : les frais de personnel (+10,9%) "par suite des nombreux recrutements effectués par Nicolas Sarkozy", les gros travaux d’entretien qui passent de 1,9 à 3 millions d’euros, soit une hausse de 53%, et la rémunération du président de la République (augmentation de 140 % non incluse car elle prenait effet qu’au 1er janvier 2008) qui a connu, dès 2007, "une première et discrète augmentation" puisque "la dotation présidentielle – en fait l’argent de poche du président – est passée de 101.125 euros à 130.638 euros (+29%)" !

Où est la réduction du train de vie de l’Etat ? Où est le respect des français ? N’est-ce pas l’aveu qu’il se contrefout du pouvoir d’achat des français ? C’est honteux.

Déposer un commentaire