Buzz | Links | Contact
Boutique de vente de bijoux en argent

Accueil » Culture » Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundiVoici le tome 3 de la saga des Cortès imaginée par Katherine Pancol : Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi ! Après "Les yeux jaunes des crocodiles" en 2006, puis "La valse lente des tortues" en 2008, voici un pavé de 800 pages qui ne va certainement pas décourager les fans ! Surtout que l’auteur affirme qu’il n’y aura pas de tome 4 !

Ce nouveau roman ouvre sur une scène avec Hortense et Gary et se referme avec eux aussi… Mais rassurez-vous, on retrouve bien sûr Joséphine, Shirley, Philippe…

"Souvent la vie s’amuse. Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud. Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant. Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…"

Née au Maroc, Katherine Pancol arrive en France à l’âge de cinq ans. Elle devient professeur de lettres classiques puis journaliste, collaborant à Paris-Match et Cosmopolitan. Un éditeur la remarque et lui demande d’écrire un roman : ce sera chose faite en 1979, avec la parution de "Moi, d’abord". Depuis, elle n’arrête pas…

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol : en librairie le 1er avril 2010.

Déposer un commentaire