Buzz | Links | Contact
Boutique de vente de bijoux en argent

Accueil » Culture » La Gay Pride de Rome censurée par le maire ?

La gay pride en Italie censuéeLe nouveau maire de Rome, Gianni Alemanno, qui est aussi – accessoirement – ancien néo-fasciste, a qualifié la Gay Pride, marche des fiertés homosexuelles, "d’exhibition sexuelle". Il avertit qu’elle sera discutée en Conseil Municipal, afin de "trouver une formule" pour qu’elle "n’offense personne"… Rendez-vous le 7 juin 2008 dans les rues de Rome, quand même !

Cela ne laisse rien présager de bon pour cette fête "gay", gaie et bon enfant qui traverse le centre ville !… A la suite de son élection en avril, il avait déclaré vouloir être "le maire de tous les Romains, sans distinction, ni préjugés" : là, déjà, il ne tient pas ses engagements…

L’Arcigay, qui est la principale association de défense des homosexuels, est donc très méfiante à l’égard du nouveau maire et de ses propos : "Je respecte les personnes homosexuelles, j’en connais quelques unes et je ne fais pas dans la discrimination". Comme l’exprime l’ex-député de gauche Franco Grillini, qui est aussi membre de l’Arcigay, pour le nouveau maire, "le bon homosexuel est celui qui se cache et se garde bien de revendiquer des droits".

Question culture, toujours, Gianni Alemanno veut aussi faire déplacer le dernier-né des musées romains, l’Ara Pacis, inauguré il y a deux ans seulement, le jugeant comme "une balafre dans le coeur de la cité, un acte d’arrogance intellectuelle envers les citoyens". Il avait indiqué qu’il "démonterait l’oeuvre de Meier pour la reconstruire en banlieue"… Le bâtiment imaginé par l’architecte américain Richard Meier est un écrin moderne de verre abritant un petit autel antique, l’Ara Pacis Augustae, qui a été bâti entre 19 et 13 avant Jésus-Christ pour célébrer la paix établie par cet empereur après ses victoires en Gaule et en Espagne. Le bâtiment de Meier a nécessité sept ans de travaux…

Où va donc l’Italie ?!!!

Déposer un commentaire